Le secteur Construction à Singapour

 

Le secteur de la construction est un des piliers de l’économie à Singapour.

Découvrez le secteur de la construction à Singapour.

 

 

1. La Construction à Singapour

 

1.1 Aménagement du territoire

 

1.2 Constructions résidentielles, commerciales et touristiques

 

1.3 Projets institutionnels

 

1.4 Génie civil

 

1.5 Construction industrielle

 

1.6 Développement durable, innovation et appels d'offre

 

2. Salons professionnels à Singapour

 

3. Liste de sociétés du secteur de la construction à Singapour

 

4. Nos conseils pour s'implanter à Singapour, se développer en Asie

 

5. Nos activités et ressources

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La construction à Singapour

Le marché de la construction à Singapour est en forte progression, porté par de nombreux et vastes projets publics et privés, et enregistre ces dernières années une croissance annuelle de la demande de 20%.

 

s'implanter filiale singapour construction

 

 

Aménagement du territoire

Singapour doit se développer pour répondre aux nombreuses demandes, à sa population croissante, aux besoins de modernisation et à son objectif constant d’être une grande Nation dynamique et active, et pour l’instant la réhabilitation de l’existant n’est pas une pratique courante.

 

Malgré, sa petite surface, les projets ne cessent de voir le jour entrainant par la même… l’augmentation de sa superficie. Si aujourd’hui sa superficie est de 719.1km2, 76 600 hectares sont anticipés, proportionnellement à l’augmentation de la densité de population, à l’horizon 2030.

 

Sur le plan de l’urbanisme, c’est l’URA (Urban Redevelopment Authority) qui planifie et régit l’usage ou la préservation des terres. Cette entité anticipe et réfléchit les projets de demain pour faire de Singapour une ville dynamique avec un développement durable.

 

La BCA (Building and Construction Authority), agence régit par le ministère du développement national, estime que la demande du secteur public dans la construction est en croissance permanente, avec une dépense moyenne annuelle de 20.5 milliards SGD anticipée jusqu’en 2021, et constitue 70% du total de la demande du secteur, poussée particulièrement par le bâtiment et les travaux de génie civil.

 

 

 

Constructions résidentielles, commerciales et touristiques

La création de nombreuses résidences avec des logements « modèles » à loyer modéré appelés « HDB », est un exemple probant de projets soutenus par l’Etat (Housing & Development Board Authority) mobilisant de nombreuses ressources et investissements dans le secteur de la construction.

 

Parmi les projets portés par le secteur privé, il faut citer la construction de multiples immeubles de résidences haut de gamme de type « condominium » (dits « condo »), les développements de zones industrielles et commerciales (business parks), de nombreux bureaux et centres d’affaires ainsi que les centres commerciaux qui fleurissent, le shopping étant une activité quotidienne, particulièrement appréciée à Singapour.

 

Enfin, avec 16 millions de visiteurs annuels, un montant considérable est investi par le secteur privé dans les attractions touristiques et récréatives : le Singapore Zoo, le Resorts World Sentosa (Universal Studios, S.E.A. Aquarium), etc. Singapour développe également son secteur hôtelier pour accueillir les voyageurs. Le pays combine les projets spectaculaires comme le Marina Bay Sands, hôtel faisant la renommée de Singapour par sa forme caractéristique, construit sur des terrains gagnés sur la mer ; et les travaux de maintenance, restauration et robotisation pour ses hôtels plus anciens.

 

 

 

Projets institutionnels

Le Ministère de la santé, MOH (Ministry of Health), travaille sur des plans d’expansion et de modernisation du système de santé. Sa population vieillissante, la « silver economy», génère des besoins et l’important tourisme médical font de Singapour un hub à la pointe de la technologie. Ses plans prévoient le développement d’un centre de haute-technologie ou d’un hôpital communautaire par an jusqu’en 2020, en parallèle de multiples infrastructures dans la formation aux métiers de la santé.

 

 

 

Génie civil (travaux publics : infrastructures ferroviaire, portuaire, aéroportuaire)

En ce qui concerne le rail, le réseau de métro récent (datant de 1987), ne cesse de se développer pour couvrir plus de zones de l’ile et répondre aux 2 millions de passagers quotidiens. L’objectif d’ici à 2030 : atteindre un réseau rail de 360km, deux nouvelles lignes de métro, un délai d’attente maximum de 5 minutes en station et que 8 foyers sur 10 habitent dans un rayon de 10 minutes d’une station.

 

Toujours dans cette filière, la construction d’une ligne ferroviaire rapide (HSR : High Speed Rail) de 350km rejoignant Singapour et Kuala Lumpur en Malaisie en 90 minutes. Une dizaine d’années de travaux, pour la réalisation de cet ambitieux projet transfrontalier est anticipée (prévu pour l’horizon 2026).

 

Les secteurs public et privés travaillent également de consort dans le projet du déménagement des différents terminaux commerciaux portuaires (comme celui de Tanjong Pagar ou de Pasir Panjang) au méga port de Tuas, générant de nombreuses activités de construction pour l’aménagement de ce nouveau port mais également pour la réhabilitation des anciens ports en zones commerciale et d’habitation.

 

Un autre exemple est son aéroport international : Changi. Cet aéroport, en tête des classements pour la qualité de son équipement et de ses services, a lui aussi commencé sa construction en 1975 sur des terrains pris sur la mer. Changi qui était déjà en capacité d’accueillir plus de 58 millions de passagers en 2016, a ouvert en 2017, son 4e terminal (220 000m2, sur deux étages, +16 millions de voyageurs à l’année), après 4 ans de travaux colossaux ayant mobilisé de nombreuses ressources dans toutes les filières de la construction avec une combinaison de défrichement des forêts et création de terre. Son Terminal 5 est déjà en projet.

 

 

 

Construction industrielle

La construction industrielle est un secteur de niche car les projets de création de complexes industriels sont moins nombreux, toutefois les projets restent néanmoins d’envergure.

 

Le Defu Industrial Estate par exemple : site industriel construit au début des années 80, comprenant une trentaine de bâtiments et blocs d’immeubles d’ateliers ainsi qu’une centaine d’usines types subit actuellement une réhabilitation sur 20 ans pour devenir une zone industrielle écologique et durable. Renommé HDB’s Defu Industrial City, ce site comprendra à terme, plus de 90 ateliers et 130 usines.

 

De plus, la position géographique idéale de Singapour en Asie du Sud Est, ainsi que ses nombreuses infrastructures de qualité, font de la cité-Etat un centre logistique stratégique. Ce secteur explose et les besoins (humains comme techniques) sont importants. L’innovant complexe logistique, JTC Logistics Hub @ Gul, sera le premier de l’ile, à offrir un dépôt de conteneurs sur plusieurs étages, des entrepôts ainsi qu’un parking pour poids lourds. Grâce à ces équipements, Singapour a conscience de proposer une vraie solution aux entreprises : environnement favorable, facilité, réduction du cycle de transport et manutention, efficacité, compétitivité, en adéquation avec l’évolution du marché de la logistique et de ces besoins dans la zone. Ce centre permettra également des synergies améliorant sa productivité et au-delà des services d’entreposage et de fret, il entend servir de centre régional d’ « excellence » pour les professionnels de la haute-technologie, l’industrie et le secteur pharma-santé.

 

 

 

Développement durable, innovation et appels d’offre

La BCA, promeut le développement de l’excellence de l’environnement de la construction à Singapour. Sa mission est de construire un “Built environment” sûr, de qualité, durable et agréable. Son objectif : dépasser le stade des constructions à zéro émission pour obtenir des immeubles producteurs d’énergie.

 

La Cité-Etat surnommée « garden city » pour la présence de ces nombreux espaces verts et la conservation de sa forêt primaire est très dépendante des pays voisins vis à vis des ressources. Elle cherche donc des voies de développement ingénieuses pour créer sa richesse et limiter sa consommation via des projets précurseurs « Smart Nation ».

 

De nombreux « tests » voient le jour comme le développement de résidences d’habitation expérimentales respectueuses de l'environnement dans le quartier de Punggol tel le« treelodge@punggol », le développement d’un réseau sous-terrain de traitement des déchets dans le quartier d’Ang Mo Kio, le recouvrement des toits des logements « HDB » par des panneaux solaires photovoltaïques ou encore sur l’eau avec des équipements flottants au Tengeh Reservoir.

 

Dans cette optique toujours, le gouvernement publie chaque année une feuille de route sur la productivité dans la construction (« Construction Productivity R&D Roadmap»). Dans l’édition 2017, l’impression 3D a été mise en valeur avec une volonté de mener des recherches en collaboration pour en identifier son potentiel dans le secteur.

 

En effet, la préfabrication en dehors des sites de construction permet à la fois de meilleurs contrôles qualité mais également une optimisation du temps, par le chevauchement des activités sur site (comme le terrassement, les fondations) et l’usinage de certains éléments hors site.

 

Dans un avenir proche, les nouvelles solutions et technologies comme la robotique, la fabrication additive-impression 3D, ou encore le DfMA -design for manufacturing and assembly, permettront de réaliser de nouveaux challenges dans les voies voulues par les autorités : productivité, qualité et sécurité des constructions, développement durable.

 

Au-delà de ce “R&D roadmap”, le gouvernement réfléchit à imposer des résultats de productivité aux sociétés qui répondront aux futurs appels d’offres lors de la vente de terrains appartenant à l’Etat (« Government Land Sale -GLS- sites »). Par ce biais, le gouvernement pense pousser les entreprises privées à l’usage de ces technologies dans les projets du secteur public et ainsi, gagner de l’expérience et à terme faire des économies d’échelle.

 

De même, à Singapour, les projets/appels d’offre, sont reçus par les architectes. Tous ces architectes utilisent dorénavant le BIM (Building Information Modeling), il est alors indispensable de le comprendre et de le maitriser pour pouvoir collaborer dans des projets de construction.

 

Le BIM est une suite de processus utilisés tout au long de la conception, de la construction et de l'utilisation d'un bâtiment. Il définit qui fait quoi, comment et à quel moment et permet d'effectuer des analyses et simulations (énergétiques, calcul structurel, détections des conflits, etc.), des contrôles (respect des normes, du budget, etc.) et des visualisations permettant ainsi une conception de meilleure qualité et la détection des problèmes avant la mise en chantier.

 

Le BIM est aussi une maquette numérique 3D qui contient des données intelligentes et structurées, représentation digitale des caractéristiques physiques et fonctionnelles d’un bâtiment ou d’infrastructures. Grâce à la maquette numérique, les coûts de construction sont mieux maîtrisés car extraits en temps réel. La qualité des bâtiments se trouve améliorée grâce aux différentes analyses et simulations effectuées à un stade précoce du projet, avant que les coûts des modifications n'aient trop de répercussions.

 

Les sociétés du secteur souhaitant démarcher et s’installer durablement devront intégrer les pistes de développement souhaitées par Singapour : innovation technologique permanente, réingénierie des processus et amélioration de la productivité.

 

 

 

Salons professionnels à Singapour

Build Eco Xpo (BEX)

BuildTech Asia (BTA)

 

 

 

Liste de sociétés du secteur de la construction à Singapour

Bachy Soletanche, Bolloré, Bourbon Group, CNIM, Dragages - Bouygues Construction, VSL - Bouygues Construction, Lafarge Holcim, Studio Milou, TECHNIP, Vinci Concessions

 

 

 

Nos conseils pour s'implanter à Singapour, se développer en Asie
S'IMPLANTER EN ASIE ET CHOISIR SINGAPOUR

Pour conduire des activités de préparation de sites (démolition, stabilisation du terrain, aménagement paysager), de construction, d’installation (équipement électrique, climatiseurs, panneaux solaires, ascenseurs, système de sécurité et alarmes, programme domotique), d’achèvement (vitres, joints, bardage), d’entretien et réparations des structures (toiture, cimentation) ou encore fournir des activités spécialisées de construction autres que la construction de bâtiment (ponts, tunnels, routes, ports, quais, pipelines) il faut tout d’abord créer une structure/s’implanter à Singapour.

 

Créer une société de construction à Singapour

 

Il y a plusieurs types d’entités avec une personnalité morale propre à Singapour mais la Private Limited (Pte Ltd) est l’option la plus courante et la plus recommandée du fait de ses nombreux avantages : crédibilité, responsabilité limitée au capital apporté (c’est une LLC : Limited Liability Company, équivalente à une SARL de droit français), succession perpétuelle, actionnariat pouvant être à 100% étranger et incitations fiscales.

Une fois la création de société faite, il faut demander une licence annuelle auprès du Professional Engineers Board Singapore (PEB) en s’assurant de répondre aux prérequis :

  • Capital minimum de 500 000S$
  • Responsabilité professionnelle couverte via une assurance
  • Majorité des directeurs de la société, et les directeurs supervisant les travaux d'ingénierie, titulaires d’une licence délivrée par le PEB Singapore (Professional Engineers Board) et le BCA (Building & Construction Authority of Singapore).

Selon les travaux, d’autres licences ou permis seront nécessaires : permis d’occupation de la route, autorisation d’opérer dans certains locaux, licence pour les communications radio sur site, pour promouvoir le bâtiment en construction, autorisation pour l’utilisation du réseau électrique, etc.

 

Recrutement de la main d’œuvre

 

La plupart des sociétés dans la construction et le bâtiment ont besoin d’une grande quantité d’employés.

Il y a peu de singapouriens disponibles pour les emplois semi-qualifiés.

Aussi, le recrutement passe souvent par la recherche de salariés et travailleurs étrangers pour lesquels il faut obtenir des permis de travail en fonction de leurs compétences et qualifications.

 

L’Employment Pass

 

A destination des salariés qualifiés, expérimentés et diplômés du troisième cycle ; le S Pass : pour les employés de qualification intermédiaire, technique bénéficiant d’une expérience pertinente ; le Work Permit : pour les travailleurs non-qualifiés ou semi-qualifiés, issus de pays approuvés par les autorités. L’entreprise en demande, doit remplir des conditions comme les quotas, la provenance des travailleurs, le paiement de « levy », etc.

 

Pour plus de détails, consultez notre page sur les visas à Singapour.

 

La Chambre de Commerce peut vous assister grâce à nos services aux entreprises comme : la création de votre entité et les demandes de visas : Employment Pass, Dependant Pass, LOC ou LTVP.

 

Singapour en Asie

 

Singapour est un hub régional commercial, financier et logistique pour plus de 35 000 sociétés étrangères. Depuis leur base, les sociétés rayonnent idéalement vers l’Inde, la Chine et des pays matures comme l’Australie, la Corée et le Japon. Par ailleurs, Singapour est situé au cœur de l’Asie du Sud-Est, la région locomotive du développement économique mondial avec un taux de croissance de 6% (3% au niveau mondial) : 10 pays l’Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande, les Philippines, le Vietnam, le Cambodge, le Myanmar, le Laos, Brunei et Singapour se sont associés et constituent l’ASEAN, avec un objectif de marché unique pour la libre circulation des capitaux et des marchandises. L’ASEAN est un marché très porteur car il compte 625 millions d’habitants (contre 500 millions en Europe). 700 millions sont attendus en 2025 avec une forte progression des classes moyennes. L’approche marché doit tenir compte des disparités culturelles, religieuses et plus encore des niveaux de vie. Le développement des marchés de la région sont très inégaux, allant des besoins d'équipement aux produits plus sophistiqués.

 

 

 

Voir aussi :

Nos comités « Energy/Infrastructure » et « Smart Cities », ont pour but d’organiser régulièrement des présentations, des réunions pour délivrer une expertise ou des informations clés propres à ces domaines et à la zone Asie du Sud-Est. Ils visent également à établir une plateforme de networking entre professionnels du secteur pouvant ainsi échanger sur les opportunités et les synergies possibles.

 

Fintech Forum: FinTech Beyond the Hype : Une conférence sur FinTech à Singapour, organisée par la Chambre de Commerce en 2016

 

Interview sur data analytics avec Leo Costes, Managing Director, General Insurance, AXA Insurance et Ankur Agrawal, Head of AXA DIL@ASIA (janvier 2017, revue FOCUS, en anglais)

 

Interview avec Eric Barbier, CEO, TransferTo, un fintech startup à Singapour dans le paiement mobile (janvier 2016, revue FOCUS, en anglais)

 

Article par Sébastien Guillaud, Co-Fondateur et Managing Partner d'Hera Capital, un cabinet private equity basé à Singapour (janvier 2016, revue FOCUS, en anglais)

 

Interview avec Fabien Conderanne, CEO Singapore, Coface : (septembre 2015, revue FOCUS, en anglais)

 

 

 

POURQUOI LA CHAMBRE DE COMMERCE À SINGAPOUR ?

 

Forte d'un solide réseau professionnel, la Chambre de Commerce à Singapour met tout en œuvre pour contribuer à votre développement rapide.

 

 

NOS PRESTATIONS ET AIDES

 

> Aborder le marché

 

> Créer et gérer une société

 

> Le Business Centre

 

> Connaître les dispositifs d'aide

 

 

 

 

LES SECTEURS D'ACTIVITÉS

 

> Aéronautique

 

> Commerce et eCommerce

 

> Construction

 

> Défense, Sécurité et Cyber

 

> Développement Durable

 

> Eau

 

> Électronique

 

> Énergies et Énergies Vertes

 

> Fabrication Additive

 

> Finance et Fintech

 

> Innovation

 

> Logistique

 

> Maritime

 

> Robotique

 

> Santé

 

> Smart City

 

> Technologies Digitales

 

> Tourisme

 

> Transports Urbains

 

 

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

 

 

> France Singapour Express : notre newsletter bimestriel en français à destination France

 

 

 

LIRE : GUIDE RÉUSSIR À SINGAPOUR

 

 

Contactez nos conseillers pour définir et mettre en œuvre concrète du projet international de votre entreprise.